Rallyes : mes Porsche favorites

Un magazine en ligne, un blog, est un véritable lieu d’échange et d’étalement d’une passion. Sans limite de sujets, de ligne éditoriale ou encore concession partenariale, je partage ici ce qui me plait, sans vraiment avouer mon objectivité. Dans ce papier, je tente donc le tout pour le tout et je ne choisis que ce que j’aime : voici mes Porsche de rallye favorites. Allant du Rallye Monte-Carlo au Dakar, le sujet est large et sera complété au fur et à mesure de mes envies.

Bonne lecture,
Jean-Charles

Porsche Gitanes, Jean-Pierre Nicolas, Rallye Monte-Carlo 1978

1978, Gitanes vient au secours de Jean-Pierre Nicolas pour le Monte-Carl’. Le cigarettier aura eu raison de soutenir le pilote français, lui même engagé par la structure cévenole des frères Almeras, puisque c’est la victoire qu’emportera Nicolas, copiloté par Vincent Laverne. Appréciée par le public lors de la classique monégasque, la Porsche du duo français devient mythique, aux tons bleus, blancs, or. A lire aussi, Jean-Pierre Nicolas (Porsche) remporte le 46e Rallye de Monte-Carlo, dans Le Monde du 28 janvier 1978.

Porsche Almeras Frères & Eminence – Rallye Monte-Carlo 1982

1982, les frères Almeras sont encore présents à Monaco, pour le premier rendez-vous de la saison. Si les Audi quattro et les Opel Ascona 400 vont se battre durant les quelques jours de course, d’autres concurrents sont engagés et espèrent bien briller. Bjorn Waldegard fait partie d’eux, engagé par l’équipe Almeras sur une Porsche 911 groupe 4 aux couleurs Eminence. Malchanceux, le Suédois termine à une anonyme 92ème place. Avec son style très « groupe 4 », la « Porsche Eminence » marque les esprits et nous verrons souvent Eminence sur les autos des frangins originaires de l’Hérault.

Porsche 911 type 953 Rothmans– Paris Dakar 1984

1984, Porsche s’engage sur l’une des courses les plus populaires au monde : le Paris-Dakar. Trois Porsche 911 sont présentes à Paris pour les trios Ickx/Brasseur (175), Metge/Lemoyne (176), Kussmaul/Lerner (177). Les Français Metge/Lemoyne sur la 176 remportent la classique de début d’année et marquent les esprits. Il s’agit de la première apparition de la livrée Rothmans avec Porsche en rallyes. Les Porsche Rothmans reviennent les deux années suivantes. A lire, 911 953 1984 : la Porsche du désert, un Dakar, une victoire

Porsche 959 Rothmans – Paris-Dakar 1985 / Paris-Dakar 1986

Après le succès du Dakar 1984, Porsche rempile pour 1985, avec des 959 cette fois. Pour cette première année en 959, l’échec est total pour l’équipe allemande avec un triple abandons. 1986 fait place net quand Metge et Ickx font monter leurs Porsche aux deux premières places d’un rallye endeuillé par le décès de l’organisateur du Dakar Thierry Sabine, Daniel Balavoine et d’autres victimes d’un crash d’hélicoptère. Ce sera la dernière année des Porsche en rally-raid, la marque teutonne partant vers l’endurance et le groupe C, avec ses Porsche 956 toujours aux couleurs Rothmans. Le modèle 959 aura marqué l’histoire du Dakar, avec entre autres une vitesse de pointe exceptionnelle de 240km/h.

Porsche 911 GT3 RS FIA-RGT – Romain Dumas – Saison 2017

2017, Romain Dumas, l’un des pilotes les plus éclectiques de notre époque, s’engage en Coupe du Monde des Rallyes FIA-RGT, coupe réservée aux GT. Cette coupe s’articule cette année là sur cinq rallyes : Rallye Monte-Carlo, Tour de Corse, Barum Czech Rally Zlin, Rally di Roma Capitale, Rallye du Valais. Seule la manche romaine échappera au pilote du Gard, dominant la coupe avec quatre victoires sur cinq possibles. Aux couleurs de Yacco, Real.lu, RealSolution, Chopard et Med48, cette livrée m’aura marqué comme celle d’un engagement d’un pilote complet, sur un programme particulièrement relevé. Une livrée bleue et blanche, particulièrement rare…

Bjorn Waldegard – Rallye Monte-Carlo 1970

Depuis la création de la marque, Porsche a toujours engagé ses modèles sur la classique du Rallye Monte-Carlo. 1970 ne fait pas l’impasse à la tradition et c’est le Suédois Bjorn Waldegard qui prend le volant de la Porsche 911 S orange vermillon. Secondé par Helmér Lars et engagé par Porsche System Engineering, Waldegard remporte le Monte-Carlo 70. Pourquoi ai-je choisi cette Porsche un peu classique ? Parce qu’elle est classique. Oui, elle semble être l’une des dernières Porsche engagée officiellement tout en étant fidèle au modèle de série. D’extérieur, aucune modification et du côté des jantes par exemple, ce sont des jantes Fuchs qu’on voit, qu’on trouve en série. On dirait presque une « petite » Porsche.

La rouge Tuthill

2011, la FIA lance la catégorie R-GT, groupe réservé aux modèles GT. On y retrouve des modèles allant de la Porsche 911 à la Lotus Exige R-GT (un rallye ou deux et puis s’en va), passant par l’Aston Martin, Alpine A110 R-GT et Abarth 124 R-GT. Richard Tuthill, spécialiste britannique Porsche aura bien compris l’intérêt de cette catégorie. Pour cela, il monte une Porsche 911 997 R-GT qu’il engage à l’ADAC Deutschland Rallye 2014. Pour l’occasion, il était secondé par l’expérimenté Stéphane Prévot. C’est cette 911 997 que je vous présente ici. Si elle ne fut pas la première des Porsche engagées en rallyes depuis la création du R-GT mais celle de Marc Duez lors du Monte-Carlo 2014, cette 997 rouge et blanche m’aura marqué.

La Porsche 996 GT3 jaune et blanche du Porsche GT3 Road Challenge

2004, Porsche, via son importateur historique D’Ieteren lance le Porsche GT3 Road Challenge. L’objectif est de faire rouler de nouveau des Porsche en rallyes. Le succès est mitigé mais le public est ravi : des Porsche sont de retour en rallyes et particulièrement en Belgique, retrouvant les émotions des rallyes des années 70-80. Le modèle choisi est Porsche 996 GT3 c’est principalement Marc Duez qui fait vivre le Porsche GT3 Road Challenge. Mais le projet a eu du bon : depuis le lancement de ce challenge, et même si ce challenge n’existe plus, de nombreuses Porsche sont engagées sur les rallyes belges avec des pilotes de la trempe de Tim VanParijs, Claudie Tanghe, Fred Bouvy et bien d’autres.

Martini et Safari : Porsche 911 SC Group 4 East African Safari Rally

1978, Porsche engage deux 911 SC groupe 4 au difficile East African Safari Rally. Pour briller en terres kenyanes, l’équipe allemande engage son pilote suédois Bjorn Waldegard, secondé de Hans Thorszelius (numéro 5). Aux côtés du duo « maison », Porsche donne la chance à un pilote local, comme ce fut souvent le cas au Kenya. C’est l’expérimenté Vic Preston Jr qui a les faveurs de la marque (numéro 14). Pour remporter ce difficile rallye du Kenya, Porsche a préparé spécialement ses 911 groupe 4, les renforçant, les rehaussant, leur greffant phares additionnels et autres proéminents pare-buffles. Les deux Porsche arrivent à Nairobi dans leurs sublimes robes rouges orange, bleues et blanche, aux couleurs de Martini Racing, et marqueront les esprits. Mais au Kenya, jamais Porsche ne sut monter sur la première marche du podium. Preston se classe deuxième derrière Jean-Pierre Nicolas et sa Peugeot 504 et Waldegard termine au pied du podium. Malgré cet échec, cette Porsche 911 SC fut déterminante dans le projet « Dakar », dont je vous parlais dans l’article 911 953 1984 : la Porsche du désert, un Dakar, une victoire.

Et vous ? Quelle Porsche vous a marqué en rallyes ?

Laisser un commentaire