911 Type 953 1984 : la Porsche du désert, un Dakar, une victoire

1984, Porsche est en forme, mais, lasse de ses échecs sur les rallyes africains, la marque allemande développe une 911 spécialement pour le Dakar, la bien nommée Type 953. C’est Jacky Ickx qui propose alors le projet à Zuffenhausen. Le projet est validé par Helmuth Bott, patron des recherches et développements, coordinateur des projets spéciaux. La construction est lancée en février 1983 et vous l’avez bien compris : il faudra que la voiture soit prête en quelques mois si Porsche veut briller sur le Dakar. Septembre 83, les essais routiers débutent dans le sud algérien.

Pour s’engager et briller à Dakar, Porsche part d’une 911 SC Carrera 3.2. Mécaniquement, cette Porsche est animée par un bloc flat-six 3.2 litres quasiment d’origine de 300 ch (224 kW), avec un taux de compression réduit pour mieux gérer un carburant de mauvaise qualité, habituel en Afrique.

Du sur-mesure pour le désert

Paris-Dakar est une course exigeante, difficile, longue : une transmission intégrale est donc couplée au flat-six, avec une répartition avant-arrière 31%/69% et un différentiel central à verrouillage manuel. La suspension est retravaillée par la maison mère, avec une garde au sol augmentée de 270 mm, comprenant notamment une double triangulation à l’avant, un essieu renforcé avec ressorts hélicoïdaux à l’arrière. Pour affronter les 14 000 kilomètres du Rallye Paris-Dakar 1984, la carrosserie est renforcée, la caisse soudée et un arceau de sécurité est ajouté, avec tous les éléments de sécurité. Deux réservoir d’essence d’une contenance totale de 270 litres sont greffés. Le premier prend place sous la capot avant, à la place du coffre, quand le second réservoir se retrouve derrière l’équipage, en position centrale. La belle se retrouve bardée de rétroviseurs extérieurs aérodynamiques, de garde-boue, de feux arrières rehaussés sur le toit. Dans la course au poids, les portes, le toit, les ailes avant sont en plastique polycarbonate.

Porsche 911 type 953, Dakar 1984, l’éclaté technique.

Tout est prêt

A l’automne 1983, le programme est prêt, direction Dakar avec trois Porsche 911 type 953. Jacky Ickx est le chef de file du team Porsche et René Metge est annoncé comme le spécialiste du Dakar. Une première livrée Rothmans est présentée, mais ne sera pas retenue pour la classique africaine de janvier 1984. Le résultat sera sans appel : la Porsche 911 953 remporte le Dakar 1984.

Première participation et victoire

Lorsque René Metge et Dominique Lemoyne remportent le Dakar 1984, c’est la première fois qu’une Porsche est engagée sur cette course particulière, sur laquelle trois exemplaires sont engagés. Il s’agit alors de la toute première victoire d’une voiture de sport en rally-raid, discipline relativement jeune il faut le dire.

Le duo Jacky Ickx et Claude Brasseur se classe 6ème, après une folle remontée depuis la 139ème place, suite à un problème technique. La victoire de Metge aura été aussi celle d’une équipe, quand la troisième Porsche n’était ni plus ni moins qu’une assistance rapide, avec l’ingénieur Roland Kussmaul à son volant, secondé par Erich Lerner. Le duo allemand se classe 26ème.

175 – Jacky Ickx / Claude Brasseur – Porsche 911 type 953 – 6ème
176 – René Metge / Dominique Lemoyne – Porsche 911 type 953 – 1er
177 – Roland Kussmaul / Erich Lerner – Porsche 911 type 953 – 26ème

Cette 911 type 953 n’aura été qu’une voiture de transition, entre les voitures de rallyes classiques et la 959 engagée en 1985 et 1986, issue du groupe B. Cette Type 953 un peu spéciale n’aura donc fait qu’un Dakar, et l’aura gagné. Les concurrents de Porsche étaient prévenus pour 1985, mais ce sera une toute autre histoire…

Si vous êtes curieux sur ce modèle particulier et sa course phare qu’aura été le Dakar 1984, je vous invite à lire l’historique détaillé de la 911-953 et le spéciale par spéciale écrit par Type911, ainsi que le dossier complet du Dakar 1984 chez Dakar d’antan.

A bientôt,
Jean-Charles

2 commentaires

Laisser un commentaire