Faire entrer l’automobile au Musée La Piscine de Roubaix. Chiche ?

Un rêve possible

Depuis des années, je rêve de faire entrer l’Automobile, avec un grand A, au cœur du Musée la Piscine de Roubaix. Un rêve dont j’ai parlé à bien peu de personnes, sûrement ma compagne, qui a encore du prendre pour un fou. Mais ce n’est pas grave, je crois en mes rêves et suis certain qu’elle me soutiendrait dans un tel projet.

Le musée La Piscine est un des emblèmes de Roubaix. Installé au cœur de l’ancienne piscine Art déco de Roubaix construite entre 1927 et 1932, ce musée peu ordinaire a su s’imposer dans le paysage de la culture en Hauts-de-France et même en France. Ouvert en 2001, il accueille entre 200 000 et 250 000 visiteurs par an, proposant sculptures et tableaux, œuvres textiles, de mode, céramiques, fonds ethnographique sur l’industrie textile. Et pourquoi pas mon rêve d’y faire figurer l’automobile ?

Ce rêve a concrètement passé un cap quand j’ai découvert cette publication postée sur la page facebook des Amis du musée La Piscine de Roubaix. On nous partage une photo d’une Talbot Lago T150 1938 et d’une moto BMW R7, avec « Deux œuvres d’art de notre point de vue… » en conclusion. Il ne m’en fallait pas plus. Et si ? Et si l’automobile et son design cassaient doucement les codes ? Et si nous amenions l’automobile au Musée La Piscine de Roubaix ? Pas à plein temps, non, cela n’aurait pas de logique sur le long terme, mais dites-moi, juste le temps d’une exposition temporaire ? Quelques semaines, quelques mois. Comme l’exposition Picasso, comme Gromaire, Giacometti, Chagall et Degas.

On choisit ? ok je choisis pour vous

Avec un projet fiable et viable, je suis certain que c’est possible. De prestigieux partenaires, des marques partenaires. Des entreprises bien présentes en soutien, technique comme financier. Et puis les constructeurs automobiles joueraient le jeu. Citroën et DS amèneraient une DS, année 1955. Audi pourrait amener une Auto-Union Type D. BMW ferait venir une BMW Art Car, celle d’Alexander Calder. Porsche amènerait une Porsche 917K issue du Musée Porsche. Et puis Artcurial pourrait nous aider à trouver une Delahaye 135 cabriolet Figoni Falaschi datant de 1936, une Ferrari 250 GTO ou encore une Bugatti Type 57 SC Atlantic. Voilà, la boucle serait bouclée. Principalement des voitures anciennes, plus crédibles je pense sur l’axe artistique. Et si quelques voitures seraient acceptées, je garderais la BMW d’Alexander Calder, la Ferrari 250 GTO et la Bugatti Type 57 SC Atlantic. Cela suffirait. Avec la DS Citroën.

Je répondrais que c’est possible

On me dirait que c’est impossible, je répondrais que c’est possible. Car oui, si l’automobile a de moins en moins de place dans nos cités, elle peut tout de même être hissée au rang d’art. J’en vois déjà qui montent les yeux au ciel, sûrement les mêmes qui ne supporteraient pas qu’on fasse entrer Paris-Roubaix et ses 125 ans au musée de la cité. Hormis quelques toiles, un peu cachées (mais je sais où elles sont).

Alors oui, il faudrait casser des codes, apprécier qu’une voiture peut être artistique, accepter que l’art n’est pas seulement graphique, peint, sculpté ou encore gravé mais qu’il peut être mécanique, technique, carrossé, voire même sportif, héroïque. Je vous parle ici d’automobiles, historiques, légendaires, sublimes, travaillées, recherchées, rares. Les qualificatifs manquent mais cessons de la considérer comme pestiférée. Acceptons qu’une voiture peinte dans la cuisine d’Alexander Calder a ouvert un pan complet de l’histoire, qu’une Ferrari 250 GTO est tout aussi recherchée qu’un Picasso, qu’Enzo Ferrari a créé un véritable mythe, et enfin qu’un objet populaire et industriel peut aussi être artistique. Oui. Aussi, le musée La Piscine porte aussi le nom de « musée d’art et d’industrie André-Diligent », l’industrie automobile serait-elle si terne et si peu historique ? Allons.

Côté valeurs et assurances des véhicules exposés ? Aucun souci, le Musée expose déjà des trésors au quotidien… Alors pourquoi pas ? Et vous ? Quelles autos verriez-vous dans un musée qui n’a pas de lien avec l’automobile ?

En attendant, le Musée La Piscine me manque, j’avais mes habitudes, à m’y perdre, tranquillement… Aussi, Maurice, si besoin, tu sais où me trouver 🙂

Bonne journée chez vous,
Jean-Charles

La Piscine c’est elle

Un commentaire

Laisser un commentaire