Endurance, circuit et WRC : l’après Targa Florio

A la fin des années 60 et au début des années 70, la Targa Florio est à son apogée, les plus grandes marques s’y imposent, en font leur spécialité. On assiste à d’incroyables batailles entre Ferrari, Alfa Romeo et Porsche, les meilleurs pilotes européens s’y affrontent.

1970, les Porsche 908/03 raflent la mise. 1971, le héros du pays Nino Vaccarella reprend son dû avec Alfa Romeo, accompagné du Hollandais Toine Hezemans. L’année suivante, c’est Ferrari qui s’illustre, avec le duo italien Arturo Merzario/Sandro Munari. 1973 voit un cap passer, il s’agira de la dernière édition internationale de la Targa, dernière présence International Championship for Makes, le championnat du monde des constructeurs. En effet, le circuit, les longues reconnaissances sur routes ouvertes, le format ne plait guère aux instances fédérales et la FIA se retire : le circuit semble trop dangereux pour les concurrents comme pour les spectateurs. Porsche et sa 911 RSR emportent la victoire, qui sonne le glas d’une Targa internationale.

1973 sonne le glas d’une Targa internationale. Gijs van Lennep et Herbert Müller, sur 911 Carrera RSR 2,8, remportent cette édition historique.

Entre 1974 et 1977, la Targa passe au niveau national, perdant un peu de sa splendeur. Les constructeurs et grosses équipes ne se déplacent plus, sans l’intérêt d’un championnat. 1977, une voiture de course sort de la route, fauchant mortellement un groupe de spectateurs. La course est alors suspendue et seuls 4 tours sont parcourus sur les 8 prévus. Raffaele Restivo, au volant d’un proto Chevron, remporte la dernière Targa Florio, le chapitre se referme.

1977, Raffaele Restivo remporte la dernière Targa Florio…

Rallye Targa Florio depuis 1972

Le Rallye Targa Florio est lancé en 1972, alors nommé Rallye international de Sicile mais c’est en 1978 qu’il prend véritablement son envol, suite à l’arrêt de l’organisation de la Targa Florio en 77. Dès cette année 1978, le Rallye Targa Florio est partie intégrante du championnat italien, statut qu’il tient toujours aujourd’hui. Il prend part au championnat d’Italie « ACI CAMPIONATO ITALIANO RALLY » et se dispute là où l’histoire de la Targa s’est écrite de 1906 à 1977. En effet, les spéciales sont tracées sur les Piccolo Circuito delle Madonie, Circuito delle Madonie et Grande Circuito.

On notera particulièrement l’année 1981, quand les Français Jean-Claude Andruet / Tilber montent sur la première marche du podium avec leur Ferrari 308 GTB aux couleurs Charles Pozzi / Entremont.

Rallye Targa Florio 1981, Andruet & Biche triomphent des pilotes italiens sur leurs terres, au volant de l’incroyable Ferrari 308.

Au rayon des trésors, on a retrouvé le timing général du Rallye internazionale di Sicilia, troisième rallye Targa Florio du nom, édition 1974. Aujourd’hui, le nom perdure sous l’appellation Targa Florio – Rally Internazionale di Sicilia.

La Targa postule au WRC

En 2011, l’écho se fait : le retour de la Targa Florio au niveau mondial est sur les rails. Sous la forme du Rallye international de Sicile, il prendrait part au championnat du monde des rallyes WRC. Mais la situation politique et économique de la Sicile, ainsi que l’enveloppe nécessaire à l’organisation d’un tel rallye, mettent à mal le projet et la Sardaigne prend la place. Nous aurions pu voir les équipages du WRC disputer des spéciales tracées sur les Piccolo Circuito delle Madonie, Circuito delle Madonie et Grande Circuito… L’histoire aurait été belle.

La Coppa remplace la Targa

1973 aura été la dernière édition internationale de la Targa Florio : les instances de la FIA ont décidé de ne plus inscrire la classique sicilienne au championnat mondial, son déroulement sur routes ouvertes n’étant plus toléré. L’année suivante, c’est sur le circuit de Enna-Pergusa que la Coppa Florio est organisée.

Il s’agit alors d’une course d’endurance de 4 heures, à laquelle les voitures identiques à celle de la Targa participent, les prototypes d’endurance comme des GT. Une Targa Florio plus conventionnelle, plus consensuelle, moins folle et moins emblématique que celle disputée sur le circuit des Madonies. « Coppa Florio », le changement de nom fut logique, reprenant le nom d’une autre compétition créée par Vicenzo Florio en 1900 et dont la dernière édition avait eu lieu en 1929.

S’en suivront sept éditions jusqu’en 1981. L’an dernier, 2020, suite à de profondes rénovations du circuit et dans le cadre des 24h Series, la Coppa Florio fut réorganisée, remportée par Frédéric Fatien, Jordan Grogor et du pilote officiel Porsche Mathieu Jaminet. Clin d’oeil à l’histoire, la Porsche vainqueur portait la livrée d’une des 908/03 engagées lors de la Targa Florio 1970, fêtant ainsi comme il se doit le cinquantenaire du doublé de Jo Siffert (CH)/Brian Redman (GB) et Leo Kinnunen (FIN)/Pedro Rodriguez (MEX).

2020, Porsche remporte la Coppa Florio avec une livrée identique à celle de la Targa Florio 1970.

En cette année 2021, les 24h Series reviennent en Sicile, la Coppa Florio semble renaître sur de bons rails, pour notre plus grand plaisir. Une compétition plus réaliste, différente, mais l’histoire perdure.

Bonne route,
Jean-Charles

Laisser un commentaire