Rallye Monza : première victoire mondiale pour l’Alpine A110 R-GT

C’est historique. Depuis combien de temps une Alpine n’avait-elle pas gagné en WRC ?

Bien sûr, il faut différencier les victoires au classement général des victoires de classes. Côté victoire scratch, le trophée revient à Jean-Pierre Nicolas et Michel Vial, lors du Tour de Corse 1973. A l’époque, le duo remportait le Tour de Corse, dernier rallye de la saison 1973, première année du WRC, et apportait à Alpine son seul et unique titre de champion du monde des rallyes.

Tour de Corse 1973, le duo Nicolas/Vial amène à l’Alpine sa dernière victoire en WRC, et son titre de Champion du monde, premier du nom.

Puis il y a les victoire de classe. Depuis combien de temps une Alpine n’avait-elle pas gagné en WRC ? Difficile à dire, je n’ai malheureusement pas de réponse précise, n’ayant pas accès à toutes les statistiques du WRC, mais j’ai tout de même pu voir qu’une Alpine avait fini sur le podium du Tour de Corse 1976. A l’époque, c’était le local Jean-Pierre Manzagol qui réalisait cette performance, au volant d’une Alpine Renault A310. Il semblerait que ce soit la dernière grande performance en date.

Mon vieux copain Alexandre semble me dire que la dernière participation d’une Alpine en WRC date de 1985. « Est-ce que ce pourrait être le Monte-Carlo 1985 avec deux A310 alignées par Patrick Théveneau et Maurice Gélin (n°37) et Luc Azan et Jean-Marc Fayolle (n°56) ? » me lançait-il alors, il y a quelques semaines.

Tour de Corse 1976, la dernière grande performance d’une Alpine en WRC ? Possible, avec Jean-Pierre Manzagol, Filippi et l’Alpine A310.

Tour de Corse 1973, Rallye Monza 2020

2020, Alpine lance son A110 R-GT, sa rallycar maison. Rallye d’Ypres, l’Alpine doit débuter en WRC, avec la légende Marc Duez à son volant. Exit Ypres, rallye annulé, le grand retour d’Alpine se décale au Rallye de Monza. C’est un pilote Alpine qui prend le volant de la belle Normande, Pierre Ragues, habituel pilote Alpine en endurance. Cela restait dans la famille.

Au bout de quatre jours de course disputés dans des conditions dantesques sur le circuit de Monza et les contreforts des Alpes italiennes, on peut dire que pour sa première venue en WRC, l’Alpine A110 R-GT n’a pas fait dans la dentelle.

Remportant la classe GT dans laquelle on retrouve ses concurrentes Abarth 124 Rally R-GT et Porsche 997 GT3, l’A110 R-GT bleue et blanche aux couleurs Yacco et Michelin a porté haut le pavillon de la marque, dominant le jeu. Avec cette victoire, elle suit les traces de son aïeule, mainte fois victorieuse en WRC et championne du monde des rallyes 1973, la Berlinette A110. Pierre Ragues commentait à l’arrivée :

Quel week-end, quel rallye et quel résultat ! C’était un réel honneur de piloter l’Alpine A110 Rally pour la première fois en mondial. Je ne m’attendais pas à une telle série de défis pour ma première participation en WRC et mes débuts en compétition au volant de cette voiture. Nous ne savions pas vraiment où nous situer par rapport à la concurrence, mais nous nous sommes vite rendu compte que nous étions dans le match pour la victoire. Il a fallu s’adapter à des conditions exigeantes et capricieuses et la météo nous a vraiment compliqué la tâche avec de la neige, de la boue et de la pluie. L’adhérence changeait constamment d’un flanc de montagne à l’autre, mais nous avons réussi à éviter les écueils à l’exception d’une double crevaison nous coûtant plus de deux minutes et demi vendredi dans l’ES5. L’Alpine A110 Rally a su me mettre en confiance avec ses deux roues motrices pour que je puisse véritablement doser ma prise de risques. Je n’aurais jamais cru gagner avant le départ, mais c’est fantastique pour Signatech avec qui j’ai écrit une belle histoire depuis notre titre LMP2 en ELMS en 2013. Je ne pouvais rêver plus belle conclusion pour ma saison 2020 que de réinscrire le nom d’Alpine parmi les vainqueurs en Championnat du Monde FIA des Rallyes et de lui apporter une première victoire à l’aube d’une ère sportive nouvelle ! 

Nul doute que cette Alpine A110 R-GT est bien née. Elle a remporté le championnat de France des Rallyes 2 roues motrices avec Manu Guigou à son volant et voilà qu’elle sort vainqueur d’un Rallye de Monza hors du commun, disputé dans des conditions extrêmes. Fantastique, génial, héroïque, les mots manquent et cette Alpine A110 R-GT fait tout simplement rêver.

Bonne journée chez vous,
Jean-Charles

Une réponse sur “Rallye Monza : première victoire mondiale pour l’Alpine A110 R-GT”

  1. Bel article JC !
    Ah notre « Berlinette »… tout un symbole du sport auto, reconnaissable d’entre toutes, elle etait symbole du sport mécanique français.
    Sa petite fille la bien nommée A110 même prénom que son aïeule est bien née visiblement.
    Bien née, un loock sympa, je lui trouve même un petit air de Porsche vue de 3/4 avant excusez du peu
    Longue vie sportive si les budgets en période difficile le permettent.

Laisser un commentaire