#LeMans24 : Toyota TS050 Hybrid, Sexy Cambouis

A la fin de chaque édition des 24 heures du Mans, comme à l’arrivée de toute course d’endurance telles les 24 heures du Nürburgring ou celles de Spa-Francorchamps, le constat est là. Les bolides partis aux couleurs vives passent le drapeau à damier portant des couleurs plus noires, plus sombres et plus grasses. Comme un voile sombre et marquant des heures de bagarre, de bataille, de souffrance et d’exploit mécanique.

Les carrosseries de belles s’en trouvent marquées des contacts faits en course, des traces en tous genres, quand la poussière de frein, les échappements brûlants et la gomme chaude marquant les robes colorées.

Et si lors des nombreux arrêts aux stands les dévoués mécaniciens frottent tant bien que mal les pare-brises, feux et phares, ces traces, telles des blessures de guerre sont bien là après une endurance de 12 ou 24 heures.

I’m sexy and I know it. Toyota TS050 Hybrid, Sexy Cambouis.

En cette année particulière 2020, durant laquelle les 24 heures du Mans se sont déroulées à huis-clos, la cérémonie du podium a été particulière, avec entre autre l’absence de public massé au pied du podium. Une tradition habituellement. Il a donc fallu imaginer des scénarii, utiliser des stratagèmes pour commémorer et partager ce moment particulier avec les fans et passionnés du Mans.

La séance photo fut donc importante. Toyota a donc fait trois séances photos pour marquer l’instant et cette victoire. Tout d’abord c’est au pied du podium qu’on a pu voir la TS050 Hybrid, puis dans son box et enfin à Cologne, au siège de Gazoo Racing, Toyota Motorsport GmbH.

Ces photos sont véritablement marquantes, à découvrir sous cet article. De toute façon, en endurance ou en rallyes, avec de la boue ou du cambouis c’est plus sexy.

Bises,
Jean-Charles

Photos : Toyota Gazoo Racing et Guillaume Fercken / FIA WEC.

Laisser un commentaire