Immatriculations en Italie : à chaque province ses lettres de noblesse

Lors de mes recherches successives sur la Targa Florio puis sur les Alfa Romeo TZ2, j’ai véritablement baigné quelques semaines en Italie, à défaut d’y traîner mes guêtres. J’ai donc pu voir bon nombre de plaques sur les voitures, d’immatriculations peintes aux pochoir, ou tracées à la main, tant et si bien que je me suis mis à faire quelques recherches à ce sujet. J’ai donc décidé d’en parler ici, revenant sur la période la plus importante, la plus authentique aussi.

Aujourd’hui, l’Italie a passé son système d’immatriculation au système européen, comme la France. Il s’agit d’une succession de lettres et chiffres en trois blocs : 2 lettres, 3 chiffres, 2 lettres, avec une bande bleue gauche pour le pays et une bande bleue droite pour la province ou le département ou la région. Voilà pour aujourd’hui, France ou Italie.

Mille Miglia 1954, Gino Valenzano file au volant de sa Lancia D24 immatriculée à Turin (TO-Torino), siège de la marque Lancia.

Mais avant l’apparition du système actuel, France ou Italie, la province ou le département, tenait un rôle fort. En France, nous étions sur un bloc de 4 chiffres + un bloc de 2 lettres + le numéro du département. Sur la route des vacances, repérer les numéros des départements était alors un jeu facile pour occuper les enfants, entre deux parties de 1000 bornes. Un système utilisé de 1950 à 2009.

En Italie, le système en était toutefois assez proche. De 1927 à 1994, les deux lettres de la province étaient un élément essentiel de l’immatriculation, une composante même. Cela donnait un bloc de 2 lettres + un bloc de 6 chiffres, et ces deux lettres commençant l’immatriculation n’étaient pas là par hasard, il s’agissait des lettres de la ville principale, de la province à laquelle était rattachée la voiture. Parfois, lorsque le format de la plaque le demandait par exemple, nous avions 2 lettres + 6 chiffres.

Nous avons ici par exemple une plaque d’une voiture immatriculée à UDINE (UD), au nord-est de Venise, avec son numéro d’enregistrement. Ici, il s’agit d’une des neuf Alfa Romeo TZ2 Autodelta. Un hasard vous imaginez. A noter que seule Roma, la capitale, arbore ROMA en toutes lettres sur les plaques d’immatriculation. On a la classe ou on ne l’a pas à Rome.

UD pour la province d’Udine et le numéro d’enregistrement du véhicule.

A noter que chaque plaque de l’époque arbore une étoile. Elle symbolise la république italienne.

Deux lettres pour une ville et la province, voici donc le tableau complet.

DIMINUTIFVILLEPROVINCE
AG Agrigento Sicilia
AL Alessandria Piemonte
AN Ancona Marche
AO Aosta Valle d’Aosta
AP Ascoli-Piceno Marche
AQ Aquila Abruzzo
AR Arezzo Toscana
AT Asti Piemonte
AV Avellino Campania
BA Bari Puglia
BG Bergamo Lombardia
BI Biella Piemonte
BL Belluno Veneto
BN Benevento Campania
BO Bologna Emilia Romagna
BR Brindisi Puglia
BS Brescia Lombardia
BT Barletta-Andria-Trani Puglia
BZ Bolzano Trentino Alto Adige
CA Cagliari Sardegna
CB Campobasso Molise
CE Caserta Campania
CH Chieti Abruzzo
CI Carbonia-Iglesias Sardegna
CL Caltanissetta Sicilia
CN Cuneo Piemonte
CO Como Lombardia
CR Cremona Lombardia
CS Cosenza Calabria
CT Catania Sicilia
CZ Catanzaro Calabria
EN Enna Sicilia
FC Forli-Cesena Emilia Romagna
FE Ferrara Emilia Romagna
FG Foggia Puglia
FI Firenze Toscana
FM Fermo Marche
FR Frosinone Lazio
GE Genova Liguria
GO Gorizia Friuli Venezia Giulia
GR Grosseto Toscana
IM Imperia Liguria
IS Isernia Molise
KR Crotone Calabria
LC Lecco Lombardia
LE Lecce Puglia
LI Livorno Toscana
LO Lodi Lombardia
LT Latina Lazio
LU Lucca Toscana
MB Monza e Brianza Lombardia
MC Macerata Marche
ME Messina Sicilia
MI Milano Lombardia
MN Mantova Lombardia 
MO Modena Emilia Romagna
MS Massa-Carrara Toscana
MT Matera Basilicata
NA Napoli Campania
NO Novara Piemonte
NU Nuoro Sardegna
OG Ogliastra Sardegna
OR Oristano Sardegna
OT Olbia-Tempio Sardegna
PA Palermo Sicilia
PC Piacenza Emilia Romagna
PD Padova Veneto
PE Pescara Abruzzo
PG Perugia Umbria
PI Pisa Toscana
PN Pordenone Friuli Venezia Giulia
PO Prato Toscana
PR Parma Emilia Romagna
PT Pistoia Toscana
PU Pesaro-Urbino Marche
PV Pavia Lombardia
PZ Potenza Basilicata
RA Ravenna Emilia Romagna
RC Reggio-Calabria Calabria
RE Reggio-Emilia Emilia Romagna
RG Ragusa Sicilia
RI Rieti Lazio
RN Rimini Emilia Romagna
RO Rovigo Veneto
Roma Roma Lazio
SA Salerno Campania
SI Siena Toscana
SO Sondrio Lombardia
SP La-Spezia Liguria
SR Siracusa Sicilia
SS Sassari Sardegna
SV Savona Liguria
TA Taranto Puglia
TE Teramo Abruzzo
TN Trento Trentino Alto Adige
TO Torino Piemonte
TP Trapani Sicilia
TR Terni Umbria
TS Trieste Friuli Venezia Giulia
TV Treviso Veneto
UD Udine Friuli Venezia Giulia
VA Varese Lombardia
VB Verbania Piemonte
VC Vercelli Piemonte
VE Venezia Veneto
VI Vicenza Veneto
VR Verona Veneto
VS Medio Campidano Sardegna
VT Viterbo Lazio
VV Vibo-Valentia Calabria 
Initiales, la ville correspondante et la province.

Gamin, lors des vacances familiales en Sicile, j’ai pu voir bon nombre de voitures, de Piaggio APE et camions d’un autre temps sur les routes. Ces embarcations d’une autre époque portaient les immatriculations en AG, CL, PA, CT, EN et bien d’autres… J’admets que ces plaques sont aujourd’hui de véritables madeleines de Proust... Aujourd’hui, lors de vos prochaines vacances en Italie, lorsque vous serez de passage au Col du Stelvio, à Monza ou à Florence, je vous invite à scruter les immatriculations des voitures. Les plaques arborant les deux lettres avant six chiffres sont bien souvent d’anciennes voitures. Ce qui n’enlève rien au charme de ce petit jeu.

Et d’après vous, quel modèle automobile a hérité de ce système dans son nom ? Il s’agit de l’Alfa Romeo MiTo. MI pour Milano, TO pour Torino : conçue à Milan, produite à Turin. Et aucune mythomanie. Entre Milan et Turin, c’est Alfa est au final très Fiat.

Grâce à cet article, vous pourrez donc maintenant savoir d’où vient votre Fiat 500, la Ferrari 308 GTB de votre oncle ce blindé, la Giulia de votre tatie Corinne ou la Lancia Aurelia B20 GT de Arturo Benedetto Giovanni Giuseppe Pietro Archangelo Alfredo Cartoffoli.

Andiamo,
Jean-Charles

Andrea Zanussi lors des 24 Heures d’Ypres, au volant de la Lancia 037 immatriculée à Turin (Torino, TO).
Ce sera l’abandon, moteur cassé.
Carte postale.
Lancia, c’est Torino.

Laisser un commentaire