Quand l’équipe cycliste Bahrain-McLaren roule en Audi

L’automobile a toujours eu une proximité avec le cyclisme. En effet, depuis toujours, les cyclistes sont suivis par leurs équipes, leurs directeurs sportifs. Pour transporter ces staff, les voitures jouent un rôle particulier et leur image est forte, d’où l’intérêt de constructeurs automobiles. Skoda fournit par exemple le Tour de France depuis 2004 et a signé jusque 2023 et Citroën a signé dernièrement comme partenaire-titre de l’équipe AG2R.

Depuis fin 2019, l’équipe bahreïnie « Bahrain-Merida » se nomme « Bahrain-McLaren », avec l’arrivée du groupe McLaren. Un groupe automobile certes de luxe, mais automobile tout de même. Mais la marque anglaise n’a pas vraiment de modèle adapté à une équipe cycliste, quand cette dernière aurait plus besoin d’un break qu’un coupé deux places surpuissant.

C’est donc pourquoi depuis le début d’année, on retrouve la marque Audi comme fournisseur automobile. Avec ses breaks, ses A6 Avant et A6 Allroad, et peut-être même quelques van VW pour les staff, la marque semble bien adaptée. Par le passé, l’équipe était soutenue par KIA. Voilà qui doit changer le staff.

A noter que ces Audi A6 Avant et Audi A6 Allroad semblent fournies par Audi, mais difficile de savoir s’il s’agit de la maison mère en soutien, car cette dernière ne fait pas partie des partenaires de l’équipe. On vous aide mais on ne veut pas être présents. C’est une stratégie comme une autre, comme si le cyclisme était réservé à Skoda dans le groupe VW.

En attendant, je veux bien faire une étape du Tour de France dans une A6 Avant.

Allez, à bicyclette,
Jean-Charles

Laisser un commentaire