Citroën investit le cyclisme et signe avec AG2R comme partenaire titre

C’est un petit évènement dans le monde du cyclisme et de l’automobile. Après Peugeot dans les années 70, Renault dans les années 80, les années 2020 seront celles de Citroën, engagée en cyclisme. En effet, l’annonce a été faite le 28 août dernier, Citroën rejoint l’équipe AG2R comme co-partenaire.

Après avoir quitté le WRC fin 2019, Citroën investit donc le cyclisme. Le cyclisme a la chance d’être un sport facile d’accès, populaire, accessible à toutes et tous, avec des compétitions dans tous les pays, toutes les régions du monde. C’est une chance, et à mes yeux, c’est un joli choix que fait là Citroën.

Rappelons que l’équipe AG2R-La Mondiale, qui se nommera « AG2R Citroën Team » à compter de janvier 2021, est labellisée « UCI WorldTeam ». Cela signifie qu’elle pourra prendre part à toutes les plus grandes courses à travers le monde. Citroën s’offre ainsi une vitrine mondiale et populaire à la fois, avec un coût sûrement moins élevé qu’une campagne en WRC.

La marque aux chevrons rejoint ainsi une équipe fiable, avec une belle image même si elle peut être un poil franchouillarde. Comme Citroën ? Sûrement. Cette équipe AG2R est établie, posée, structurée, respectée. En la rejoignant, Citroën ne s’embête plus vraiment à devoir tout gérer en interne, comme en WRC par exemple, se « suffisant » à signer un chèque. Elle communiquera un peu, en laissant faire l’équipe et les grands évènements tels que le Tour de France ou Paris-Roubaix faire le reste.

La Citroën C5 Aircross équipe déjà l’équipe AG2R, ici aux côtés des 2CV Cochonou. Citroën aurait sa place en cyclisme ? Je le pense. – Photo de l’équipe AG2R, car si on attend Citroën…

A noter qu’à cette heure, l’équipe AG2R-La Mondiale roule déjà avec les Citroën sur le Tour de France exceptionnellement couru en ce mois de septembre. A cette heure, Citroën n’a pas communiqué à ce sujet, rien. Pas une photo, rien.

L’engagement de Citroën est prévu jusqu’en 2025. Peut-être que d’ici là, nous aurons un peu plus d’infos à se mettre sous la dent. L’incompétence des services presse des constructeurs automobiles français est une réalité.

J’vais faire du vélo, bisous,
Jean-Charles

PS : et si Citroën signait un jour comme partenaire automobile du Tour, en remplacement de Škoda ?

Laisser un commentaire