Alpine & Specialized ont rendez-vous au Col de Turini

C’est à n’en pas douter, dans la plupart des jolis endroits, les terrains de jeu entre automobile et cyclisme sont les mêmes, j’en parlais dans mon papier Prendre la route, je crois que l’essentiel est là.

Ici, le Col de Turini est le lieu parfait pour une rencontre haute en couleur, entre auto et vélo, entre Alpine et Specialized, deux des plus grands marques de leurs milieux respectifs. En route sur les traces du Rallye Monte-Carlo et du Tour de France.

Oh, une borne kilométrique ! (il y en a plein à voir ici)

Pour illustrer ce passage, Specialized a motivé ses ambassadeurs Diane Duport et Billy Ceusters à prendre part à une double ascension du Turini. D’un côté, la route se fait en Alpine A110, dans un confort et un cruising total, d’un autre, les deux acolytes enfourchent leurs S-Works, passant d’abord le col de la Colmiane pour ensuite attaquer le Turini, dans sa face La Bollène-Vesubie > Turini > Luceram, via la M70 et la D2566. Tout à la force des mollets ! Une vidéo à voir ici même.

Alpine au Turini, cela n’est pas sans rappeler un article que j’écrivais en 2016 : Pourquoi Alpine se révèle au Col de Turini ?

Et vous saviez que Specialized a nommé un de ces vélos « Roubaix » ? Quand je vous disais que ma cité était un haut lieu du vélo. Et si je compte bien disputer les prochains Paris-Roubaix d’octobre 2020 en solo et avril 2021 avec l’équipe Tissus Papi Cycling, il semblerait que je ne sois pas équipé en Specialized, hors budget pour moi. A mon plus grand regret.

Bonne route, et faites gaffe aux vélos,
Jean-Charles

Laisser un commentaire