Coming Home : Rosso Martini & Alfa Romeo Giulia TZ2

Cars aren’t just metal: we believe they’re of a place, a time and the people who brought them to life. This is the untold story of one of the most beautiful sports cars ever made, and its journey back home to relive its youth.

Simon Kidston

Ainsi est l’introduction de l’épisode Coming Home: Rosso Martini. En français, cela donne : Les voitures ne sont pas que du métal : nous pensons qu’elles appartiennent à un lieu, à une époque et aux personnes qui leur ont donné vie. C’est l’histoire inédite de l’une des plus belles voitures de sport jamais fabriquées, et de son voyage retour, pour revivre sa jeunesse.

Le décor est planté, on va vivre quelque chose de grand, de fort. Après la découverte de la Giulia TZ2, voici un nouvel épisode de la série TZ2, et c’est la maison d’enchères Kidston qui met les petits plats dans les grands.

Dans ce court métrage, ce reportage, ce film aux allures de dolce vita toscane, Simon Kidston revient sur l’histoire d’un des 12 exemplaires de l’Alfa Romeo TZ2. Entre Florence (d’où son immatriculation en « FI »397405) et les États-Unis, entre compétition et histoire de famille, avec des histoires d’époque et des images contemporaines. Des images couleurs d’hier ou tournées noir et blanc aujourd’hui, avec du grain, du flou. C’est beau. Et ce son, ce son du quatre cylindres qui vous perce les oreilles…

On découvre ainsi la TZ2. Une beauté singulière, une beauté de chrome, de cuir, aux galbes prononcés d’une carrosserie d’un beau rouge « Alfa rosso corsa ». On se rend compte ici qu’une voiture, et particulièrement une voiture de course des années 60 n’est pas qu’un assemblage de composants.

Je n’en dirais pas plus et vous laisse découvrir Coming Home: Rosso Martini.

Dieu comme cette Giulia TZ2 est belle… Elle est l’une des quatre TZ2 engagées officiellement par Autodelta SpA sur la Targa Florio 1966, avec au volant Enrico Pinto et Nino Todaro. Avec le numéro 126 sur les portes, ils se classent cette année là à la 4ème du classement général, remportant la classe S1.6.

La TZ2 UD121002 traversant un village sicilien lors de la Targa Florio 1966.

Et vous saviez que cette TZ2 est disponible sur Gran Turismo ? Non ? Et bien dépêchez-vous d’aller l’acheter. Vous pourrez alors rouler aux couleurs de la Targa Florio 1966, des 1000 km de Monza 1967, du Nürburgring 1967, du Mans 1965… et ça, ça vaut son pesant de cacahuètes.

Bien le bonjour chez vous, madame,
Jean-Charles

Laisser un commentaire