Porsche Pink Pig : « The Porka pig pen » ou la « Porsche 917 Cochon » par Tom Wheatley

Durant tout le mois d’août, Tom Wheatley a publié régulièrement sur les réseaux six de ces travaux concernant cette « Porsche 917K Cochon ». Une mise en scène folle de la Porsche 917/020, dans un champ, au milieu des cochons. On imagine les heures de boulot passées pour créer un incroyable travail tel que celui-ci, pour une Porsche tout aussi incroyable.

Rose, très rose, tout ça. © Tom Wheatley

Une Porsche incroyable qui défrayait la chronique lors des 24 Heures du Mans 1971. En effet, elle portait les couleurs d’un cochon. Oui, d’un cochon. Par ses formes bizarres pour une 917, pour ces rondeurs, elle eut rapidement en interne chez Porsche le surnom de cochon. Un surnom si marquant qu’au moment de réaliser la déco pour la participation aux 24 heures du Mans, Anatole Lapine alors designer chez Porsche et en charge des décos, créé un cochon, avec ses coupes et quartiers, habillant la 917 rose. L’histoire était lancée, entre côtelettes et jaret.

On imagine un peu les têtes et regards à la vue de cette drôle de Porsche, drôle de livrée. Une livrée si forte et osée que Martini Racing, qui engageait cette Porsche en 71, refusa d’apposer son logo sur la belle rose. Loupé, cette auto est aujourd’hui devenue un mythe, une légende du Mans, mais il faut avouer qu’on peut comprendre la position de Martini.

La Porsche 917/020, répondant au doux nom de « Sau » , « truie » en allemand, les 24 Heures du Mans 1971. Sa seule et unique course, aux mains de Reinhold Joest et Willi Kauhsen.

Après l’abandon sur sortie de route lors de classique mancelle, occupant alors la troisième place, la carrière de cette 917-020 s’arrêtera là. Entre ses spécificités aérodynamiques et sa livrée atypique, elle termine sa carrière dans les archives Porsche, avant d’intégrer le musée Porsche de Stuttgart.

Année de construction : 1971
Moteur : douze cylindres à plat opposés boxer
Cylindrée : 4 907 cm³
Puissance : 600 ch (441 kW)
Vitesse maximale : 360 km/h

Plus tard, en 2018, pour fêter les 70 ans de Porsche, c’est la Porsche 911 RSR qui porte la robe rose, en hommage à son aïeule de 1971. La 911 eut plus de succès que la 917, remportant les 24 Heures du Mans dans la catégorie LMGTE Pro. Une belle victoire, net et sans bavure au Mans, avant de se retrouver dans une boîte, lors du Mondial de l’Automobile de Paris 2018, comme un trophée comme expose. Et quel trophée…

Porsche 911 RSR, Porsche GT Team (92), Michael Christensen (DK), Kevin Estre (F) Laurens Vanthoor (B), Le Mans 2018
© Tom Wheatley

Voyez, que ce soit en 1971, en 2018 ou sous l’œil et la patte de Tom Wheatley, cet ambiance cochonne marque et détone. Si le projet artistique “The Porka pig pen” vous intéresse, bonne nouvelle, ces tirages sont en vente sur la boutique de Tom Wheatley. Et saviez-vous que des chaussettes Pink Pig existaient ? Elles sont chez Heel tread et sont grave cool !

Allez, rendez-vous à la Porscherie. Huhu.

Bises,
JC

Laisser un commentaire