Papà Raffaele : un peu de Naples à Lille

Cela faisait un bout de temps que je voulais écrire un petit billet sur Papà Raffaele. Papà Raffaele, c’est la « nouvelle » référence italienne à Lille. « Nouvelle » entre guillemets car cette office est ouverte depuis plus de 3 ans, depuis le printemps 2017.

Il y a quelques temps, une mode dévalait nos cités : des gens faisaient la queue pour manger des pizzas. Une folie à l’heure où la pizza est plutôt un produit démocratisé. Oui mais non, ici ces gens -dont je fait partie- viennent chercher une parfum d’ailleurs, un parfum d’Italie, de Naples, et peut-être même qu’ils viennent chercher ici une expérience, un moment plutôt qu’une pizza. Cela dit, la pizza vaut tout de même le détour chez Papà Raffaele. Comme vous le savez peut-être, je suis d’originaire italienne, alors les pizzas, ça nous connait dans la famiglia. Nous sommes difficiles, avec été élevés avec une pizza au cahier des charges aussi long que le casier judiciaire de Mesrine. On imagine.

Là, chez Papà Raffaele Lille, on y est bien. La déco est vraiment cool, un peu nonchalante mais tellement réfléchie. On y est un peu serrés, c’est vrai. On mange à côté de gens qu’on ne connaît pas. En face de celui ou celle avec qui on est venu(e). C’est comme ça. Il y a une ambiance coin de table, bout de zinc, « assied toi là et t’inquiète pas j’arrive ». Et le must arrive. Le personnel, la squadra, celle qui hurle un « GRAZIE! » quand tu as la politesse de laisser un pourboire, une fois que la personne qui t’encaisse lance un « SQUADRAAA! » Tout un programme, cela surprend au début et au final on se demande si on ne laisse pas un euro afin d’entendre l’équipe comme un seul homme. C’est beau à voir et l’équipe est vraiment au petit soin. Bravo à elle, j’aime beaucoup leur approche commerçante. Proche et respectueuse, prête à t’aider mais gardant ses distances. Bravo les Papà.

D’ailleurs, chez Papà Raffaele, on ne réserve pas. On vient et on attend, on s’organise et on prend son temps. Cela évite les no-show, ces gens sans l’ombre de politesse, ne prévenant pas quand ils ne viennent pas à la table qu’ils ont réservé. On ne refait pas une éducation…

Et chez Papà, on peut dire qu’on a été éduqués aux bonnes choses. Bons produits, bonnes recettes, bons gestes et bonne humeur. Dans l’assiette, cela se ressent véritablement. Les portions sont belles, bonnes, fines, les produits (tous?!) proviennent d’Italie, et même les sacs de farine stockés ici ou là dans le restaurant. Jamais, je dis bien jamais, je n’ai été déçu par l’officine napolitaine. Officine car oui, les plats, salades ou pizzas qui y sont fabriqués font du bien, aux papilles, aux yeux et au cœur.

Et connaissez-vous Raffaele Esposito ? C’est lui l’inventeur de la pizza Margherita. En 1889, lorsque le roi Humbert 1er vient à Naples avec son épouse Marguerite de Savoie avec l’objectif de retrouver la confiance des Napolitains, le chef pizzaiolo Raffaele Esposito créé une pizza qu’il nomme en hommage à la reine « Margherita »
1/ la pizza Margherita était néé
2/ Papà Raffaele avait trouvé son nom, plus de 220 ans plus tard, certes.

A cette heure, cela fait quelques mois que je ne suis pas allé chez Papà. Avant le confinement c’est sûr, peut-être même en fin d’année dernière. Il va falloir que je résolve ça. Vous savez, Papà Raffaele, c’est dans la rue Saint-Jacques à Lille, à 20 mètres de la maison momie du Vieux Lille. Vous ne pouvez pas vous tromper.

Allez, baci,
Jean-Charles

Laisser un commentaire