La Bretagne insolite : le cimetière de bateaux de Kerhervy Lanester

Aujourd’hui, en route pour la Bretagne !

Direction la Bretagne, Lorient Sud, non loin de Carnac, Quiberon. Enfin, ces deux destinations sont tout de même à une heure de route de notre lieu de rendez-vous, mais ça donne des idées de destination.

Cette fois, une sortie insolite, issue d’un road-trip breton organisé il y a quelques années. Non loin du village de Lanester, sur l’embouchure de la rivière Blavet, se trouve un cimetière à bateau. Un lieu rare et calme, qui mérite d’être vu une fois. Et qui mérite d’être respecté, attention à nos gestes, nos pas lourds, lorsque nous le visitons. Attention aussi à la vase.

A travers les bois

Ici, deux moyens d’arriver au cimetière Deux moyens pour deux points de vue différents pour observer au mieux ce lieu particulier. Tout d’abord, par le village de Lanester, un parking est prévu non loin du théâtre de plein air. Vous aurez là une large vue sur les bateaux. C’est l’accès le plus pratique, le plus facile. A préconiser pour une sortie familiale, en suivant la direction du Théâtre de Plein-air, par le village de Lanester. En images :

De l’autre côté de la baie, le cimetière est aussi accessible. Pour cela, il vous faudra arriver par le lieu dit de Le petit resto. Garez votre voiture dès que possible sans trop avancer dans la forêt et continuez à pied. Une fois sur chemin de randonnée, suivez le marquage de randonnée jaune, vous apercevrez les bateaux à travers les arbres, sur la droite du chemin.

Continuez votre chemin, vous trouverez un chemin qui descend vers l’eau. Attention, la zone est très humide, restez bien sur le bord de la rive.

Là, les bateaux à l’abandon s’offrent à vous…

Émouvant.

Ce passage permet de voir l’autre bout de la baie, où on trouvera le Pont du Bonhomme, franchissant le Blavet. et rejoignant les villages de Kervignac et de Lanester.

D’un accès comme de l’autre, on découvre dans cette vase collante bons nombre de bateaux en tout genre. Des coques en bois, des coques en fer, des chalutiers, y’a plein de trucs qui ont flotté à une époque et comme j’y connais rien en bateau, je ne tenterai pas un inventaire à la Prévert qui ne tiendrait pas debout.

Bien des bateaux ont été abandonnés ici, vécus leur dernier instant depuis bientôt un siècle, les premières abandons d’embarcations datant de 1923. Il s’agissait alors de bateaux de pêche au thon, issus de l’île de Groix, dont l’île était spécialiste, et premier port thonier français.

En plus du cimetière

L’office du tourisme de Lorient nous propose aussi une balade, passant par le cimetière. Elle est à découvrir ici et . Aussi, si le cœur vous en dit, et que vous êtes à la recherche de lecture sur ce lieu peu commun, le quotidien local Ouest-France titrait « lieu magique » il y a quelques années dans un de ses papiers : https://www.ouest-france.fr/bretagne/morbihan/le-cimetiere-de-bateaux-de-kerhervy-lieu-magique-5576942

On y raconte l’histoire de ce cimetière, cette vasière cachée du fond de l’embouchure du Blavet, là où les pêcheurs, alors partis au front, cachaient leur bateau des Allemands durant la Seconde guerre mondiale…

Bon voyage, et comme disait Manau, Kenavo au revoir !
Jean-Charles

Une réponse sur “La Bretagne insolite : le cimetière de bateaux de Kerhervy Lanester”

Laisser un commentaire