Alpine A110 SportsX ou la réinvention de l’A110 Groupe 4 Safari

Depuis l’annonce du renouveau de la marque Alpine, bon nombre de concept-car, de prototypes sont sortis, allant de Célébration en version quasi définitive, de show car en concept, sans oublier l’aspect compétition. Puis, dès le lancement définitif du produit A110, les concepts se sont faites rares, l’équipe Alpine ayant sûrement d’autres choses à faire et on les comprend. Or, fin janvier dernier, Alpine revenait à ses premières amours et présentait lors du Festival Automobile International  une nouvelle version de son A110.

Cette fois, Alpine reprenait ainsi la route des concept, avec la A110 SportsX. Un nom un peu pompeux pour une Alpine qui a un peu de gueule.

Rehaussée, élargie, on a la une A110 bodybuildée, retravaillée. Elle pourra ainsi sortir des sentiers battus avec sa garde réhaussée. Une habitude ces derniers années dans le monde automobile. Les SUV ont envahi le monde, les villes, les trottoirs et bien souvent, l’endroit le plus poussiéreux rencontré par un SUV se résume à la pelouse du pavillon. Hhmmm  quelle aventure. Et je suis toujours dans l’inquiétude de voir arriver un SUV dans la marque bleue du groupe Renault. Il y a qu’à voir l’Alfa Romeo Stelvio pour se dire que c’est une mauvaise idée. Que les dieux nous en préservent.

2020 – Show-car Alpine A110 SportsX

2020 – Show-car Alpine A110 SportsX

Les bases

Pour en revenir à notre star du jour, le modèle originel du renouveau de la marque Alpine, à savoir l’A110 2017, fut pour moi un grand grand moment de ma vie d’essayeur auto. J’en garde un souvenir fort et intense. Je l’écrivais chez AUTOcult en décembre 2017 et qualifiais la renaissance d’Alpine de « validée » :  j’en étais conquis. Je n’oubliais pas, quelques jours plus tard, de compléter mon essai d’infos secondaires mais quand même vachement intéressantes.

L’Alpine A110 essayée en 2017, avec mes initiales dessus, posey.

Ici, la A100 SportsX permet une première évolution de l’A110, côté design. Avec sa garde au sol un peu rehaussée de 60mm, sa largeur retravaillée avec 80mm en plus, cette Alpine A110 SportsX n’est pas sans rappeler les Alpine de rallye de la grande époque.

L’aventure façon Safari et Bandama

Si Renault nous souffle comme par hasard un lien avec l’Alpine vainqueur du Rallye Monte-Carlo 1973, j’irai plus loin dans la ressemblance. Cette A110 SportsX ressemble bien plus aux versions groupe 4 vues sur le Rallye du Bandama Côte d’Ivoire ou du Safari Rally Kenya de l’année 1974. Voici quelques images marquantes, avec lesquelles la comparaison sera facilitée :

Safari Rally Kenya 1974 – Jean Luc Thérier & Vincent Laverne – Alpine Renault A110 1800 Groupe 4
Safari Rally Kenya 1974 – Alpine Renault A110 1800 Groupe 4 – Jean Luc Thérier & Vincent Laverne
Safari Rally Kenya 1974 – Alpine Renault A110 1800 – Jean Luc Thérier & Vincent Laverne
Rallye du Bandama Côte d’Ivoire 1974 – Alpine Renault A 110 1800 – Henri Pescarolo
Safari Rally Kenya 1974 – Alpine Renault A 110 1800 – Bernard Darniche & Alain Mahé

Toutes les photos de l’Alpine A110 SportsX sont à découvrir sous l’article. Dans sa livrée noire et blanche, son capot noir et ses autocollants en croix sur les feux, elle est résolument racing, sans omettre la face avant un bien retravaillée, les prises d’air noires mat, tout comme les contours de passage de roues. On notera l’artifice sur la baie arrière, avec deux range-skis greffés. On est prêt pour l’aventure. Et comme l’Alpine me manque toujours autant, je suis dispo pour un essai route de concept. Chiche ? J’avais bien essayé le protoype Renault Eolab.

Bises confinées,
JC

2020 – Show-car Alpine A110 SportsX
2020 – Show-car Alpine A110 SportsX
2020 – Show-car Alpine A110 SportsX
2020 – Show-car Alpine A110 SportsX
2020 – Show-car Alpine A110 SportsX
2020 – Show-car Alpine A110 SportsX
2020 – Show-car Alpine A110 SportsX

Laisser un commentaire