Tintin, parodies et humour noir : Rouen Lubrizol, Wuhan, le Confinement…

Si un art est facile à apprécier, dévier, modifier ou encore détourner, c’est la BD. Accessible à tous par son format, sa culture pop et ses images facilement retouchables, elle est le premier niveau de la parodie grand public. C’est une chance.

Si vous avez la chance d’avoir un peu d’humour, un peu d’imagination, vous êtes sur la bonne voie et si en plus vous avez en stock, non pas de la coke, mais les polices de caractère utilisées dans les aventures de Tintin, vous avez tiré le gros lot.

A ce petit jeu, quelques artistes d’un jour ont exploré les aventures de Tintin à la recherche de couvertures facilement modifiables et adaptables dans l’actualité. Grâce à ces petits génies, on retrouve donc les couv’ retravaillées, modifiées, titres ou personnages, et tournées avec humour. Petite sélection, en ces temps de confinement, que les auteurs se manifestent.

Les Dupondt ont chopé le Covid, parodie de Tintin au pays de l’or noir, datant de décembre 1950

Tintin va promener Milou, parodie de Le Sceptre d’Ottokar, août 1939
Tintin a oublié son attestation, parodie de L’Affaire Tournesol, octobre 1956
Tintin a encore oublié son attestation, parodie de Tintin en Amérique, novembre 1932.
Haddock pète les plombs en confinement, parodie de Le Secret de La Licorne, octobre 1943
On a tenté une balade, inspirée de On a marché sur la Lune, août 1954
Tintin et le virus souche, parodie de L’Étoile mystérieuse, décembre 1942

Et avant que le confinement n’arrive chez nous durant la pandémie, nous riions de Wuhan, ville chinoise épicentre du phénomène, où la population était confinée… On a un travail assez intéressant puisque deux aventures de Tintin sont croisées. Le fond est issu de Le Lotus bleu, paru en septembre 1936, tandis que les personnages sont issus de Objectif Lune, sorti en septembre 1953. On a e plus une belle retouche de l’image, avec des masques ajoutés aux personnages secondaires, en second plan. Joli boulot, sans doute ma préférée du lot.

Dans la même inspiration, mais dans un hôpital de Wuhan :

A noter que cette dernière est proche d’une autre parodie, vue lors de l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen le 26 septembre 2019 et qui pollua largement la cité.

Rouen et Lubrizol, une actualité durant laquelle on vit aussi alors cette parodie :

Enfin, avec une actualité parodiée récente mais plus lointaine, on eut aussi une jolie parodie, avec la création de la 25ème aventure de Tintin : « Alerte à Fukushima ». En effet, il s’agissait d’une création à 100%, le poisson d’avril imaginé par la RTBF,  le 1er avril 2015 : Exclusif: « Alerte à Fukushima », un nouvel album de Tintin pour l’automne

Bonne journée chez vous,
Jean-Charles

Laisser un commentaire