Rangé des voitures

Bonjour !

Vous allez me dire « encore un blog de plus ». C’est vrai. Mais en plus d’AUTOcult sur lequel j’exerce depuis 2013 avec Alexandre, j’avais envie de sortir des sentiers battus. Ce blog alors créé étant 100% automobile, j’avais envie de parler d’autres choses, d’attaquer d’autres angles, de partager des photos, des chroniques. Bref, j’avais plein d’envies et si ce blog Rangé des voitures est dans les tuyaux depuis des mois, je me suis dit que l’heure de son déconfinement était venue. A l’heure où mon confinement est venue d’ailleurs.

Selon la définition, « rangé des voitures » désigne quelqu’un qui adopte une vie régulière, une vie normale, une vie sans braquage, sans coup tordu. Je n’en suis pas capable. Non pas que je pense devenir un bandit de grand chemin mais je ne suis pas capable de m’éloigner de l’automobile. Elle fait partie de mon ADN, de mon histoire. Elle m’a provoqué des grandes joies et des tristesses. Elle m’a forgé, elle m’a appris des choses, elle m’a fait voyager. Comment voulez-vous que je l’abandonne ? Non, je ne serai jamais rangé des voitures, et c’est bien pour cela que ce blog se nomme ainsi.

On ne change pas et si c’est bien Francis Blanche en une de cet article, ce n’est pas pour rien. Cette photo est issue du film Les Barbouzes, réalisé par Georges Lautner et qui est la suite officieuse du film Les Tontons Flingueurs. Un film de bandit, de gentils bandits, de bandits tontons, de bandits de famille. Des bandits qui ne cessent jamais de l’être, qui sont foutus jusqu’à l’os, qui ne savent faire que cela. Il y a de moi là dedans, sans compter que cette série de Georges Lautner est ô combien importante à mes yeux, mon cher papa m’ayant appris les bonnes choses.

Au sujet de cette expression « rangé des voitures », je vous conseille d’ailleurs l’article de l’excellent blog Mots surannés à ce sujet.

En ces jours de confinement, j’espère avoir un peu de temps pour publier sur ce nouveau blog. J’ai par exemple pas mal d’articles sur Roubaix à partager avec vous, des histoires de vélo mais aussi de bagnoles, de voyages, d’insolites et de trouvailles. Vous le voyez, sans ligne éditoriale précise (salut copain!), vous êtes sur là sur mon blog et vous êtes les bienvenus.

C’est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases…

Bonne journée chez vous,
Jean-Charles

Laisser un commentaire